Bandeau
AVL3C Vexin Zone 109
Association Vexinoise de Lutte Contre les Carrières Cimentières

Association Vexinoise de Lutte Contre les Carrières Cimentières

D'après Monsieur Portal, " il était impossible après 2003 d’acheter à Brueil et...
logo imprimer

D'après Monsieur Portal, " il était impossible après 2003 d’acheter à Brueil et dans les villages alentours sans être informés des projets de carrières. " (sous-entendu que ceux qui l'ont fait ont été bien idiots...) - Cf notre compte-rendu publié le 2 mars.

Voici donc une nouvelle réaction d'une habitante de Lainville...

" A l’intention de M. Portal

Monsieur le sous-préfet,

Je tiens à vous dire que j’ai acheté le 16 juin 2012, une maison à Lainville en Vexin, à proximité de la « zone spéciale » et du projet de carrière Italcementi Calcia. J’ignorais ce projet de carrière, je ne l’ai découvert qu’en octobre 2014.

J’avais alors choisi le Vexin pour des raisons évidentes de qualité de vie : maintien du caractère agricole et rural d’une zone que je savais PNR, et que je croyais donc particulièrement protégée. Je n’avais pas idée que des intérêts politiques et financiers pouvaient passer outre les préoccupations environnementales pourtant au centre, ces dernières années, de la réflexion internationale et européenne.

Originaire de Cergy, j’avais également choisi le Vexin, parce que, asthmatique et souffrant d’une sclérose en plaques, j’avais imaginé que, près de mon lieu de travail, je pourrais bénéficier d’une zone de tranquillité. J’avais auparavant signé des compromis de vente pour deux maisons, rompus après la découverte de détournement de la nationale 14 au fond du jardin de l’une d’elles et la construction d’un centre commercial de grande ampleur à quelques centaines de mètres de la seconde.

L’agent immobilier questionné sur les projets à Lainville en Vexin ne m’a pas fait part du projet de carrières cimentières hautement incompatible avec mon état de santé. Aujourd’hui, je suis coincée : le crédit immobilier que j’ai souscrit ne serait pas couvert par la vente de ma maison dont la valeur est maintenant très dépréciée. J’ai le sentiment d’avoir été spoliée, dépossédée, trompée, d’avoir placé ma confiance dans des prises de positions écologiques qui finalement n’ont pas tenu face à des arguments d’intérêts économiques qui n’en sont pas (on sait aujourd’hui que ces carrières n’appelleront pas de création d’emplois). Alors quels sont les intérêts à l’autel desquels notre santé et notre investissement de toute une vie vont être sacrifiés ? Des intérêts politiques individuels ? Financiers ??? Nous sommes en droit de nous poser la question. Au minimum 5 villages sont concernés, autant d’habitants qui comprennent qu’ils ne sont que des variables d’ajustement.

J’espère pouvoir vous faire confiance, Monsieur le Sous-Préfet, pour que vous puissiez intervenir dans la réalisation de ce projet et en limiter l’impact sur les habitants des villages alentours.

Recevez mes salutations respectueuses. "

https://www.facebook.com/vexinzone1...


Forum
Répondre à cet article

_______________

Membre de



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.