La carrière actuelle de Guitrancourt

Le 1er juillet 2016, l’industriel a présenté un projet « repensé » ; le Sous-préfet, en conclusion de cette présentation, a déclaré que la prochaine étape était le dépôt de la demande de permis d’exploiter !!! Fini la « concertation » !!! Voici ce qui attend Brueil-en-Vexin et Sailly, communes du Parc Naturel Régional du Vexin Français, à l’image de ce qui est à Guitrancourt... Nous avons décidé d’adresser une lettre ouverte au Préfet des Yvelines

Suivez-nous, abonnez-vous,

Soutenez-nous en signant notre pétition

Et si vous souhaitez nous rejoindre :

Télécharger votre bulletin d’adhésion

Email contact

AVL3C vexin Zone 109

Association Vexinoise de Lutte Contre les Carrières Cimentières

1988-1991 : le ministère de l’Industrie commande une série d’études sur les réserves en calcaires cimentiers du Mantois. Des six secteurs étudiés , deux sont retenus dans le schéma directeur d’Ile-de-France d’Avril 1994 : Epones-Mézières sur la rive gauche de la Seine (abandonné au printemps 1996 au profit d’un site de Seine-et-Marne dont l’exploitation est attribuée à Lafarge Ciments), et une zone sur la rive nord du fleuve, en limite sud du Vexin français.

Janvier 1995 : le ministre de l’Industrie demande au préfet des Yvelines d’engager l’instruction d’un projet de création de zone spéciale dans le secteur vexinois, qui occuperait 550 ha pendant 50 ans.
Avril 1995 : rumeurs au sujet d’une extension possible des carrières actuelles de GUITRANCOURT.

9 mai 1995 : décret portant classement du Parc Naturel Régional du Vexin Français.

Septembre 1995 : inquiets du silence des autorités de l’État, les maires des quatre communes, aidés de quelques personnes, décident, après délibération des conseils municipaux, de créer une association de défense des communes contre toute extension des excavations existantes ou tout nouveau projet de carrières : c’est l’AVL3C.

L'association mène ce combat depuis de nombreuses années,

malgré un premier "round" perdu (7 juin 2000 : Parution au Journal Officiel du décret du 5 juin 2000, définissant, par application de l’article 109 du code minier, une zone spéciale de recherches et d’exploitation de calcaires cimentiers dans le département des Yvelines),

malgré un recours contentieux également perdu (28 mai 2003 : Le Conseil d’Etat rejete les recours déposés le 4 août 2000),

face à l'apétit dévorant de calcaire cimentier de la multinationale ITALCEMENTI Calcia, bientôt HEIDELBERG CEMENT,

nous sommes plus que jamais opposés au projet d'extension de la carrière de Guitrancourt vers Brueil-en-Vexin, héritage du siècle dernier qui n'a plus aucune raison d'être au 21ème siècle !

Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901 - Répertoire National des Associations (RNA) n° W781002040 -SIREN 413 056 698 - Siège Social : Mairie de Fontenay Saint-Père, 78440

Correspondance : Mairie de Sailly, 78440 Sailly

Membre FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT ILE DE FRANCE, association agréée au titre de la protection de l’environnement

Galerie Panoramio

N’hésitez pas à consulter notre dossier public
La « Zone 109 » sur Goole Map :
Le Site Historique


Projet d’extension de carrière à Breuil en Vexin. Réunion Publique avec les associations AVL3C-Vexin Zone 109 AABV AVF Information Débat Venez (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 9 mai 2016
De Conflans à Mantes, les formidables atouts écologiques du Val de Seine sont menacés. Ce « Poumon vert » fait l’objet ces dernières années de (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 23 mars 2016
Rappel et agenda L’assemblée générale de notre association se tient samedi prochain 12 mars, 17h30, salle des fêtes de Brueil-en-Vexin. (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 9 décembre 2015



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.8